« Le parc urbain doit devenir un lieu emblématique »

Grand Prix de l’urbanisme 2018, fondateur de l’agence TER, Olivier Philippe, architecte – paysagiste de renom a imaginé un espace de plus d’un hectare, véritable lieu de vie en pleine nature

Entretien

Quels sont les objectifs de ce parc ?

L’espace dans lequel il va prendre place souffrait d’un relatif isolement alors qu’il se situe à proximité directe du métro, et au centre d’un axe reliant plusieurs équipements comme la mairie, l’hôpital, le parc Pinel, l’Université Paris Sud, la piscine ou le fort. Mais également au coeur du grand projet du Ruban Vert. Ce site dispose donc d’un fort potentiel de fréquentation et doit devenir un lieu emblématique du Kremlin-Bicêtre, d’autant qu’il sera ouvert 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. C’est pourquoi nous avons conçu un éclairage, qui ne nuira pas à l’activité nocturne des espèces. L’identité boisée de ce parc va être maintenue même s’il a fallu unifier l’espace, l’ouvrir et y optimiser l’ensoleillement. Ce qui a nécessité de remplacer certains arbres morts ou en mauvais état. Les arbres ayant tous fait l’objet d’un diagnostic phytosanitaire qui a révélé que les sujets sur l’esplanade, à défaut d’un entretien suffisant par le CHU, étaient malades et/ou dangereux. Le projet prévoit la plantation en nombre d’arbres, arbustes et autres végétaux. Outre les objectifs de gestion de l’eau, il vise une exemplarité en matière végétale.

Comment ce parc est-il structuré ?

Il s’articule autour d’une grande traversée centrale, véritable connexion à la ville, qui le structure et dessert toutes ses composantes. En plein cœur du parc, la grande pelouse développe une aire de respiration dans la ville. On peut se détendre sur l’herbe, y faire des jeux de ballon, y accueillir du cinéma en plein-air, des concerts ou des événements. Sur sa partie nord, elle dispose d’une scène en bois qui fait face à des gradins. Cette pelouse s’accompagne d’une grande promenade entourée d’arbustes, le long de la façade de l’hôpital. Il s’agit de ses deux axes principaux.

Quels sont les autres éléments marquants du projet ?

Au Sud du parc, une aire de jeux pour les enfants de 0 à 6 ans propose des activités autour de la découverte des sens, avant un espace ping-pong. Sur la pointe du parc, un jardin intime, planté de végétaux, permet de s’isoler de la ville. Un petit local pourra y servir de bar, avec point d’information et borne wifi. En prolongement de l’avenue Eugène Thomas, une esplanade minérale permettra d’installer en son centre des terrasses, des cafés, des manèges ou des food-trucks. Enfin, face à l’entrée historique de l’hôpital, le parvis sera laissé libre pour mettre en valeur la façade du bâtiment.

Les grandes dates du chantier du parc urbain

  • Novembre 2017 :

atelier participatif
ADN KB La Fabrique durant lesquels les Kremlinois ont exprimé leurs souhaits.

  • Février 2018 :

validation du programme par les habitants.

  • Mars 2019 :

début des travaux.

  • Début 2020 :

ouverture au public.

Ruban vert

Le kiosque