Conseil municipal du 1er octobre 2020 : principales décisions

Réunis exceptionnellement à l’espace André Maigné en raison du protocole sanitaire en vigueur et pour permettre au public le souhaitant d’assister au conseil municipal, les élus ont adopté 16 délibérations lors de la séance du 1er octobre 2020.

Conseil municipal du 1er octobre 2020

Une communication au sujet de la rentrée scolaire a été faite par Ghislaine BASSEZ, conseillère municipale déléguée. Malgré les contraintes fortes qui ont marqué cette rentrée particulière, le mois de septembre s’est bien passé dans les écoles kremlinoises. Vigilante sur le respect strict des protocoles sanitaires, la Ville a fait état du travail partenarial et du dialogue régulier qui engagent les acteurs éducatifs et la ville. Ces échanges n’excluent en rien l’exigence de la commune vis-à-vis de l’Education nationale : en soutien des parents, la municipalité a sollicité à plusieurs reprises les autorités de l’Etat pour dénoncer la fermeture d’une classe de maternelle de l’école Kergomard, la réouverture étant la condition indispensable pour améliorer substantiellement les conditions d’apprentissage et d’encadrement des élèves.

Un point d’étape sur la mise en œuvre du bouclier communal a été effectué par Jean-François DELAGE, 1er adjoint. Au lendemain de sa prise de fonction, la nouvelle municipalité a enclenché une série de mesures visant à protéger et accompagner les Kremlinois dans ce contexte difficile pour de nombreuses familles. Cela s’est concrétisé notamment par :

  •  Une aide financière exceptionnelle aux familles pour plus de 500 familles selon leur quotient familial (ces chèques d’accompagnement personnalisé ont été financé en grande partie avec le renoncement des élus au versement de leurs indemnités cet été). A ce jour, 407 familles ont bénéficié de cette aide de 100 € à 200 €.
  •  La distribution de 1 566 masques en Mairie en septembre, en complément de la distribution dans les boites aux lettres réalisée fin août.
  •  Des permanences sociales itinérantes au pied des immeubles ont été effectuées en juillet-août.
  •  De bonnes fréquentations des habitants aux : 2 colos apprenantes, 3 journées évasion et 2 séjours pour les jeunes qui ont eu lieu cet été à des tarifs accessibles pour des loisirs tous publics.
  •  La baisse des barèmes de stationnement sur la commune : - 10 % pour les non-résidents, la gratuité étendue en juillet, le forfait annuel ramené de 176 € à 150 €. 

En cette période où les difficultés s’accroissent pour les habitants aux revenus modestes, le bouclier communal contribue, à son échelle, à réduire des inégalités et à lutter contre les contrecoups de la crise.

Durant l’été, la nouvelle municipalité a engagé avec le concours des forces de police municipale et nationale, une opération d’évacuation et de mise en sécurité de l’ancien hôtel restaurant « Le Diplomate », et ceci aux frais du propriétaire qui malgré une mise en demeure, n’avait pas agi. Cette action résolue et attendue était nécessaire pour restaurer l’ordre public et la quiétude des riverains, d’autant que l’immeuble était dans un état d’insalubrité caractérisé depuis plusieurs mois. Une délibération visant à autoriser le Maire à lancer toutes les procédures d’expropriation pour l’hôtel-restaurant Le Diplomate a été approuvée. Un nouveau projet doit maintenant être construit en lien avec les habitants du quartier.

Une initiative nouvelle a été approuvée par le conseil municipal, lors d’un vote portant sur la création d’une commission extra-municipale sur les mobilités. Cette commission extra-municipale a pour objet de réunir paritairement des élus, des associations et des citoyens volontaires afin de débattre et de définir les aménagements et projets à mettre en place sur la commune pour améliorer le partage de l’espace public. Cette commission sera la force motrice de l’implication des citoyens et des représentants des associations d’automobilistes, de cyclistes, de piétons, de personnes en situation de handicap, mais aussi de commerçants pour formuler des propositions en vue de mieux garantir à chaque mode de transport un parcours plus adapté et plus sécurisé et de dessiner un nouveau plan de déplacement pour notre ville. 

Parmi les autres principales délibérations votées lors de la séance :

  • La ville poursuit son engagement en faveur de l’accès au droit et l’aide aux victimes avec le renouvellement d’une convention avec l’association Centre d’information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDIFF).
  • Volontaire pour mieux doter les services liées à la petite enfance, les élus se sont unanimement prononcés en faveur de la signature d‘une convention d’objectifs et de financement au titre du fonds de rééquilibrage territorial de l’offre de la petite enfance. Classée en « ville prioritaire 3 », cette convention donne des moyens d’action supplémentaires pour augmenter la capacité d’accueil des jeunes enfants.
  • Les élus ont également approuvé la signature d’une convention pluriannuelle entre le Conseil départemental du Val de Marne et la commune. Cette convention comprend un soutien financier de 11 500 euros pour cette année concerne le centre social Germaine Tillon. Cet accord permettra de construire de nouveaux modes de coopération pour la prévention et la lutte contre les exclusions, et de développer les actions liées à la citoyenneté et à la promotion du lien social. 
La municipalité
Les délibérations du conseil municipal
Tribunes d'expression

Le kiosque