L'association du mois de février : la compagnie Safra

Pour ce mois de février, nous rencontrons Jessica Bonamy de la compagnie Safra.

  • Quelle est l’origine de la compagnie Safra ? 

Ma compagnie a vu le jour en 2013 même si elle existait déjà sous un autre nom depuis quelques années. Cette structure antérieure à Safra a été un laboratoire d’expériences et a permis de nourrir et d’orienter la création de la compagnie. L’objectif de Safra est la diffusion de spectacles vivants et particulièrement de danse contemporaine.

  • Pourquoi avoir choisi ce nom ?

Safra est un nom avec beaucoup de sens pour moi. Ce mot a des racines hébraïques, il signifie à la fois écrire et raconter. Il fait également référence au voyage en arabe (safar).

  • Comment fonctionne la compagnie Safra ?

La compagnie Safra se forme en fonction des besoins de nos spectacles. Je fais appel à des danseurs, des vidéastes, des scénographes ou des régisseurs pour apporter des idées et des compétences. L’incubateur “La fabrique de la danse” est également un lieu ressource qui apporte une aide précieuse en cas de besoin.

  • Pouvez-vous nous parler de vos créations ?

Après une première création en 2013, “Escale”, la compagnie a produit la pièce “Café intérieur” en 2017. Cette pièce s’est accompagnée d’ateliers chorégraphiques, “conversations”, qui se sont déroulés à Ivry-sur-Seine dans un centre d’hébergement d’urgence avec des femmes réfugiées. Ce fut à la fois des conditions inconfortables et très intenses humainement. Des nouveaux ateliers vont avoir lieu avec un lycée de Gennevilliers et un collège de Saint-Denis en partenariat avec le musée d’art et d’histoire du Judaïsme et l’Institut du Monde Arabe.

  • Quels sont vos projets à venir ?

Nous travaillons actuellement à la création d’un nouveau projet, “Ta’am”, sur la notion de transmission orale. Ta’am c’est le goût en arabe et en persan, le rythme en hébreux. Ce sont des mots qui résonnent beaucoup pour moi. Ce spectacle sera un duo de danse et de percussions. Il sera finalisé au printemps 2020 et nous avons reçu le soutien du musée d’art et d’histoire du judaïsme pour sa création.

  • Avez-vous des projets au KB ?

Notre compagnie est installée au Kremlin-Bicêtre depuis 2016. Après une participation aux Estivales 2017 avec une performance de danse au parc Pinel, nous développons actuellement plusieurs projets sur la ville. C’est notamment le cas avec le lycée Brossolette où nous allons débuter en mars des ateliers de danse sur la notion de rencontre avec la classe d’éducateurs spécialisés. Deux autres intervenants animeront des ateliers de chant et de théâtre. J’ai également rencontré la médiathèque l’Echo et nous réfléchissons à proposer des ateliers “conversations” au sein de cet établissement municipal.

  • Vous avez lancé récemment des ateliers chorégraphiques à vocation thérapeutiques. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

Nous proposons à partir du 25 janvier 2019 des ateliers de chorégraphie pour les malades pulmonaires. Les danseurs ont une approche très douce du corps et cela peut apporter du bien être à chacun. J’intervenais auprès d’une association dans Paris qui proposait ces ateliers très bénéfiques pour les malades. Après l’arrêt en 2017, j’ai souhaité poursuivre ce travail avec mon association. Ces ateliers mixent exercices de réappropriation du corps et travail proprioceptif. Ils auront lieu tous les 15 jours le vendredi matin dans une salle de l’espace Maigné mis à disposition gracieusement par la Mairie.

Compagnie Safra
Contact : Jessica Bonamy
Email : ciesafra@hotmail.fr
Site internet : http://www.cie-safra.fr/
Facebook : https://www.facebook.com/compagniesafra/

Vie associative
Maison de la Citoyenneté et de la Vie Associative (MCVA)
Annuaire des associations
La fête de la ville

Le kiosque