Le KB se met au vert

DĂ©but 2020, un parc urbain de plus d’un hectare verra le jour place de la RĂ©publique. DĂ©sireuse de crĂ©er une ville plus verte, moins polluĂ©e et plus respectueuse de la biodiversitĂ©, la mairie compte Ă©galement crĂ©er une grande promenade vĂ©gĂ©talisĂ©e reliant ses diffĂ©rents quartiers. Enfin le 15 juin, la premiĂšre JournĂ©e Citoyenne de la PropretĂ© proposera Ă  tous les Kremlinois un ramassage convivial des dĂ©chets.

Le retour de la nature en milieu urbain fait plus que jamais partie des enjeux de sociĂ©tĂ© actuels. Dans ce cadre, la vĂ©gĂ©talisation du centre-ville constitue un point essentiel de l’action municipale. C’est pourquoi le 10 mars dernier, la mairie a donnĂ© le coup d’envoi d’un chantier d’envergure : la crĂ©ation d’un vĂ©ritable parc de 11 500 m2, entre la place de la RĂ©publique et l’entrĂ©e historique de l’hĂŽpital qui a mis deux de ses terrains Ă  disposition de la ville. Ce « poumon vert », lieu de respiration et de dĂ©tente, offrira 123 arbres plantĂ©s, 524 arbustes et prĂšs de 15 000 plantes vivaces. Cet espace conçu par l’architecte- paysagiste Olivier Philippe, Grand Prix de l’urbanisme 2018, comportera un caniparc de 215 m2 mais Ă©galement de nombreux Ă©quipements de loisirs et culturels. Parmi eux, un thĂ©Ăątre en plein air de 150 places, 200 m2 d’aire de jeux pour les enfants (hamac, trampoline, panier de basket, toupie gĂ©ante, trampoline, tunnel, bulles miroirs, coussins sonores, etc.), un parcours fitness intĂ©grĂ© au mobilier. Sans oublier de vastes pelouses sur lesquelles les Kremlinois pourront profiter d’une fontaine Ă  eau ou d’un brumisateur et flĂąner sous le soleil dans des espaces de lecture. Dans un souci esthĂ©tique, des ambiances vĂ©gĂ©tales vont reproduire certains tableaux impressionnistes de Claude Monet, Auguste Renoir, Vincent Van Gogh ou Claude Signac. « Une ville plus vĂ©gĂ©tale est une ville oĂč l’on respire mieux, oĂč les Ă©missions de Co2 sont moins importantes. Mais c’est aussi la crĂ©ation de lien social, d’espaces pour faire du sport ou Ă©laborer des projets pĂ©dagogiques. Nous avons pensĂ© cet espace intergĂ©nĂ©rationnel pour chacun des habitants», souligne le maire Jean-Marc Nicolle. « Nous avons hĂąte qu’il soit prĂȘt ».

Une promenade végétalisée du nord au sud

Ce parc urbain inĂ©dit s’inscrit dans un projet plus vaste encore, celui de crĂ©er un Ruban Vert d’ici 2030. Cette coulĂ©e verte prendra la forme d’une grande promenade vĂ©gĂ©talisĂ©e reliant les diffĂ©rents quartiers du Kremlin-BicĂȘtre. Elle s’étendra du nord au sud, du parc Kellermann, Ă  Paris, jusqu’au parc dĂ©partemental des Coteaux, Ă  Arcueil et Gentilly. Parcs, squares et jardins vont ĂȘtre crĂ©Ă©s ou rĂ©novĂ©s comme la rĂ©alisation, en 2018, de l’extension du parc Pinel avec la crĂ©ation d'un boulodrome, d'une zone de dĂ©tente et la plantation de diffĂ©rents arbres, arbustes, vivaces et d'une prairie fleurie, ou l’amĂ©nagement de la place Jean JaurĂšs et celui des espaces verts des Martinets. Au nord de la ville, ce Ruban s’appuiera sur le projet de passerelle au-dessus du pĂ©riphĂ©rique, dĂ©diĂ©e aux circulations douces entre Le Kremlin-BicĂȘtre et le quartier parisien Paul Bourget en construction. Dans la continuitĂ© du Ruban Vert, un futur immeuble connexe Ă  la future gare du Grand Paris Express, appelĂ© « l’arbre habitĂ© » tant ses 94 logements, et sa rĂ©sidence pour Ă©tudiants ou chercheurs seront vĂ©gĂ©talisĂ©s, va voir le jour. Avec des commerces diversifiĂ©s en rez-de-chaussĂ©e et un tiers lieu (comprenant notamment un bar culturel et un restaurant) accessibles Ă  tous dans les derniers Ă©tages, ce projet issu du concours « Inventons la MĂ©tropole du Grand Paris » s’ouvre Ă  toute la ville autour d’un concept innovant « d’arbre habitĂ© » qui favorisera la biodiversitĂ© et la qualitĂ© environnementale.

Des fleurs, des abeilles et moins de pigeons

Au Kremlin-BicĂȘtre, la dĂ©fense de la biodiversitĂ© passe aussi par l’installation, de ruches d’abeilles au parc Pinel, deux ruches implantĂ©es l’annĂ©e derniĂšre et deux nouvelles ruches cette annĂ©e. Chaque ruche est peuplĂ©e d’environ 25 000 abeilles Buckfast car leur nombre est en constante diminution et ces insectes jouent un rĂŽle majeur dans la survie de nombreuses espĂšces de plantes.
Agir en faveur du dĂ©veloppement durable passe Ă©galement par les actions des services de la ville comme la dĂ©marche « ZĂ©ro phyto » pour l’entretien des espaces verts. Depuis 2010, les services Parc et espaces verts et PropretĂ© urbaine ont dĂ©finitivement banni l’utilisation de produits phytosanitaires. Dans le cadre de cette dĂ©marche, les agents municipaux suivent rĂ©guliĂšrement des formations spĂ©cifiques pour l’utilisation de techniques et de solutions alternatives comme par exemple la tonte raisonnĂ©e ou le paillage des sols. Ville fleurie, Le KB est crĂ©ditĂ© du label « 2 fleurs » par le jury du concours des Villes et Villages Fleuris, car il abrite 3,6 hectares de pelouses, 3 500 arbres de plus de 100 essences diffĂ©rentes, environ 15 000 plantes et surtout 25 000 fleurs en automne, entretenus par les 28 agents du Service parc et espaces verts. Par ailleurs, 23 parcelles ont Ă©tĂ© mises Ă  la disposition des habitants afin d’y cultiver des jardins familiaux. Depuis 2015, ce projet est coordonnĂ© par le Centre social Germaine Tillion. La qualitĂ© de notre cadre de vie, c’est plus d’espaces verts, moins de pollution, mais aussi le contrĂŽle de la prolifĂ©ration des pigeons avec l’installation d’un pigeonnier contraceptif dans le fort militaire de BicĂȘtre, en fĂ©vrier dernier. Car de nombreux Kremlinois ont interpellĂ© la municipalitĂ© au sujet de leur prĂ©sence massive. Cette cabane de rĂ©gulation de la population des pigeons a donc Ă©tĂ© installĂ©e au sein de l’enceinte fortifiĂ©e. SituĂ© au centre du KB, le rayon d’action de ce pigeonnier permettra de couvrir une grande partie de la ville. Les pigeons n’étant pas si faciles Ă  duper, le dispositif prendra effet progressivement.

Limiter la circulation de véhicules polluants

Comme d’autres communes volontaires, Le Kremlin-BicĂȘtre participe Ă  la mise en place d’une Zone Ă  Faibles Émissions (ZFE), Ă  l’intĂ©rieur du pĂ©rimĂštre de l’autoroute A86, dĂ©cidĂ©e par le vote du Conseil de la MĂ©tropole du Grand Paris, fin 2018.
Il s’agit de l’une des mesures les plus efficaces pour lutter contre la pollution de l’air par des vĂ©hicules, les seuils rĂ©glementaires et les recommandations de l’Organisation Mondiale de la SantĂ© en matiĂšre de qualitĂ© de l’air Ă©tant rĂ©guliĂšrement dĂ©passĂ©s en Ile-de-France. Depuis le 1er avril, les Kremlinois sont invitĂ©s Ă  se prononcer sur ce projet de ZFE (voir plus bas) qui prendra effet le 1er juillet 2019. En la matiĂšre, Le KB donne l’exemple puisque depuis juin 2018, un vĂ©hicule fonctionnant au gaz naturel collecte les dĂ©pĂŽts sauvages. En faisant le choix du Gaz Naturel VĂ©hicule (GNV), un carburant Ă©cologique, la mairie contribue Ă  l’amĂ©lioration de la qualitĂ© de l’air pour ses habitants. Ce camion est non seulement plus performant sur le plan environnemental mais Ă©galement plus silencieux afin d’assurer la tranquillitĂ© des riverains. La ville rĂ©flĂ©chit ainsi Ă  verdir progressivement la flotte avec plus de vĂ©hicules au GNV.

Une journée citoyenne pour la propreté.

Le respect de la nature rime enfin avec propretĂ©. La ville a adoptĂ© un nouveau plan de propretĂ© qui dĂ©termine la frĂ©quence de nettoyage de chaque voie, en fonction de ses caractĂ©ristiques. Il comporte de nombreuses mesures comme la crĂ©ation d’une deuxiĂšme Ă©quipe pour intervenir l’aprĂšs-midi sur l’avenue de Fontainebleau, une collaboration amĂ©liorĂ©e avec l’Établissement Public Territorial Grand Orly Seine BiĂšvre (EPT) chargĂ© de la collecte des ordures mĂ©nagĂšres et des encombrants, l’augmentation du nombre de corbeilles de rue et de cendrier sur le domaine public, l’installation de bornes enterrĂ©es (rĂ©sidences rue BergoniĂ© et Paul Lafargue), pour la collecte des dĂ©chets mĂ©nagers et emballages. Parmi toutes ces actions, la ville a dĂ©cidĂ© de crĂ©er une JournĂ©e Citoyenne de la PropretĂ© et de l’Environnement qui aura lieu le 15 juin prochain (de 14h30 Ă  18h). Cette manifestation conviviale s’adresse Ă  tous les Kremlinois. Un « village » d’animations sur les thĂšmes de la propretĂ©, du tri et de la biodiversitĂ© sera notamment installĂ© place de la RĂ©publique. Avec l’aide des services municipaux, des actions de ramassage des dĂ©chets seront menĂ©es sur cinq secteurs, chaque participant se voyant remettre un diplĂŽme d’ambassadeur du tri. Un grand temps fort collectif pour la qualitĂ© de notre cadre de vie.


ZFE : la consultation a commencé

Depuis le 1er avril et jusqu’au 6 mai, les Kremlinois sont invitĂ©s Ă  se prononcer sur le projet de ZFE (Zone Ă  Faibles Émissions), Ă  travers une consultation citoyenne publique accessible directement en mairie ou par internet.
Cette consultation porte sur la premiĂšre Ă©tape de la ZFE, qui propose de restreindre, Ă  partir du 1er juillet 2019, la circulation des vĂ©hicules de plus de 20 ans (Crit’Air 5 et non classĂ©s) Ă  l’intĂ©rieur de l’A86 du lundi au vendredi de 8 h Ă  20 h exceptĂ©s les jours fĂ©riĂ©s pour les voitures, les vĂ©hicules utilitaires lĂ©gers, les deux roues Ă  moteur, et tous les jours de 8 h Ă  20 h pour les poids lourds, autobus et autocars.
Le dossier de consultation, sur support papier, ainsi qu’un registre sur lequel le public pourra consigner ses observations et propositions, seront mis Ă  la disposition Ă  la mairie du Kremlin-BicĂȘtre et accessibles du lundi au vendredi de 8h30 Ă  12h30 et de 14h Ă  18h, le samedi de 8h30 Ă  12h.
Disponible également par voie électronique sur le site de la ville  et sur le site de consultation de la Métropole du Grand Paris https://zfe-planclimat-metropolegrandparis.jenparle.net.

Ruban vert

Le kiosque