Non au redécoupage des circonscriptions de police dans le Val-de-Marne

Le 22 mars dernier, le directeur territorial de la sécurité publique du Val-de-Marne a présenté une ébauche de réforme, prévoyant le passage de 17 circonscriptions de police à 9 à travers plusieurs regroupements de commissariats d’agglomération. S’agissant de la circonscription du Kremlin-Bicêtre (comprenant les villes du Kremlin-Bicêtre, Gentilly, Arcueil, Cachan et Villejuif), le commissariat resterait implanté sur notre commune mais gèrerait en plus de son périmètre actuel les communes de L’Haÿ-les-Roses (qui perdrait son commissariat), Fresnes, Rungis et Chevilly-Larue.

A l’occasion d’une réunion avec l’Association des Maires du Val-de-Marne et le préfet Laurent Prévost ce mardi 18 avril, Jean-Marc Nicolle a exprimé son opposition sur ce projet de redécoupage des circonscriptions de police qui n’a fait l’objet d’aucune concertation avec les élus locaux. 

Le maire a ainsi alerté le préfet sur les difficultés que rencontreraient les forces de l’ordre à intervenir rapidement et efficacement sur des territoires plus large. Il a également souligné la contradiction d’un tel redécoupage avec le développement d’une police de proximité assurant une mission de prévention et répondant aux attentes des citoyens. 

Le maire et ses collègues du département resteront vigilants à l’égard des prochaines décisions qui seront prises sur ce dossier. Une prochaine rencontre aura lieu en juin afin de préciser les contours de cette réforme.

 

 

 

Sécurité publique

Le kiosque