Qu’est-ce que l’habitat participatif ?

Détails et caractéristiques du projet proposé au Kremlin-Bicêtre

L’habitat participatif consiste à réunir un petit groupe d’habitants autour d’un programme immobilier qu’ils co-construiront ensemble et dont ils assureront ensuite la gestion. Les futurs voisins définirons leur besoin collectivement : conception de l’immeuble, choix des espaces partagés, sélection des matériaux qui serviront à réaliser le bâtiment …

L’habitat participatif est une démarche novatrice car elle place l’habitant au cœur de la réalisation du projet. Elle est considérée comme une troisième voie d’accès au logement (après l’habitat privé et l’habitat social).

La loi ALUR du 24 mars 2014 a reconnu cette forme d’habitat dans son volet innovation et en propose la définition suivante :
« Art. L. 200-1. – L’Habitat Participatif est une démarche citoyenne qui permet à des personnes physiques de s’associer, le cas échéant avec des personnes morales, afin de participer à la définition et à la conception de leurs logements et des espaces destinés à un usage commun, de construire ou d’acquérir un ou plusieurs immeubles destinés à leur habitation et, le cas échéant, d’assurer la gestion ultérieure des immeubles construits ou acquis.
« En partenariat avec les différents acteurs agissant en faveur de l’amélioration et de la réhabilitation du parc de logements existant public ou privé et dans le respect des politiques menées aux niveaux national et local, l’Habitat Participatif favorise la construction et la mise à disposition de logements, ainsi que la mise en valeur d’espaces collectifs dans une logique de partage et de solidarité entre habitants. »

Cette définition place l’habitant au cœur du dispositif et c’est en effet le cas car s’il existe des professionnels pour encadrer et accompagner les projets, l’habitant reste l’acteur majeur.

Au centre : l’habitant
La constitution du collectif d’habitants est le préalable essentiel à la conception et la mise en œuvre d’un projet d’habitat participatif.
La mixité sociale et générationnelle, l’équilibre des profils individuels est une garantie de réussite et de pérennité.

L’accompagnement : rôle de l’association CAHP IDF
La viabilité du projet immobilier et du projet de vie sera garantie par l’intervention de CAHP IDF (Collectif d’animation de l’habitat participatif en Ile de France), une association spécialisée dans la mise en œuvre de projets participatifs. Elle accompagnera les habitants dans la formation aux processus de gouvernance, elle sera un appui à la programmation dans les choix que feront les futurs propriétaires dans la conception architecturale : caractéristiques des logements, des parties communs, les performances énergétiques souhaitées, etc.

L’intervention de la puissance publique
La ville apporte au projet le terrain, à un prix négocié permettant l’équilibre financier de l’opération
L’office de la ville, Kremlin-Bicêtre Habitat, intervient pour accompagner les ménages les plus fragiles en mettant en place un processus d’acquisition novateur et sécurisé.

Que prévoit le projet proposé au Kremlin-Bicêtre ?
Il s’agit d’un programme de 22 à 24 logements, en accession sociale à la propriété, situé au 35, rue JF Kennedy. Deux types d’accession seront proposés : la location-accession ou un mécanisme de propriété progressive à long terme.

A qui s’adresse le projet ?
Il s’adresse à tous ceux qui souhaitent devenir propriétaires, qui sont éligibles au logement social et qui veulent s’investir dans un projet collectif. Les candidats seront choisis en fonction de leur capacité financière et sur leur volonté à s’inscrire dans un projet collectif.

Aménagement / Habitat
Habitat
Logement social
Hygiène et salubrité des logements

Le kiosque